L’Amazonie

La jungle, la forêt amazonienne, le “poumon vert” de notre planète, sanctuaire de la biodiversité, occupe plus de 60% du territoire péruvien.

Le bassin amazonien s’étend sur plusieurs pays tels que le Brésil, la Colombie, l’Équateur, la Bolivie et le Pérou. Le bassin amazonien est divisé par une crête, l’isthme de Fizcanoldo. D’un côté se trouve le réseau supérieur de l’Amazon, constitué par les fleuves Marañon, Huallaga et Ucayali qui se dirigent vers le Nord-Est pour former l’Amazon à Iquitos. De l’autre côté coule le Madre Dios, qui se dirige vers le Sud-Est.

Dans cette région du Pérou, le climat est équatorial, avec de fortes chaleurs (28°en moyenne) et des pluies parfois abondantes. C’est dans cette région du Pérou que la faune et la flore sont les plus importantes. La forêt, très dense, se caractérise par des arbres très hauts, imposants, un sous-bois de lianes, fougères, bambous, plantes parasites,…, ce qui lui a valu le nom de « l’enfer vert »… Aujourd’hui, depuis la sensibilisation de la population à l’écologie cette expression péjorative s’est transformée en « poumon vert de la planète ».

Si jusqu’ici l’Amazonie péruvienne était relativement bien protégée contre les agressions de la nature (peu de routes, déboisements limités,…), elle est aujourd’hui devenue la cible de la déforestation, de l’exploitation pétrolière et autres. Sa biodiversité et ses populations sont maintenant véritablement en danger.

Les deux villes principales en Amazonie péruvienne sont Iquitos, née au 19ème siècle, qui va connaître son expansion grâce au caoutchouc et Pucallapa, grand port fluvial. C’est à partir de Pucallpa que vous embarquerez pour rejoindre Rao Shobo. 

Le bassin amazonien draine avant tout un tourisme culturel, un tourisme d’aventure, et de découverte, à l’opposé du « tourisme de masse ». C’est dans cet objectif que des grands parcs naturels tels que Manu, ou encore les réserves naturelles de Tambopato-Candama (Puerto Maldonado) y ont vu le jour.

Le tourisme durable est une alternative pour les personnes vivant dans la forêt afin de générer des revenus sans détruire leur habitat. Désireux de découvrir et de respecter notre environnement, n’hésitez pas à choisir le bassin amazonien comme destination. Nos séjours à Rao Shabo répondront certainement à vos attentes.